Accueil Auteurs / Parutions
Les chants de Kiepja

Les chants de Kiepja

Franck Doyen - Ed. Faï fioc

« Les chants de Kiepja »  rendent hommage aux Kawesqars et aux Selk’nams, deux peuples natifs de l’extrême Sud du Chili et de l’Argentine (Patagonie, Magellanie) qui ont été décimés, à travers particulièrement la figure de Kiepja, la dernière chamane Selk’nam, disparue en 1966.
Ils sont l’occasion d’interroger ce sur quoi nos démocraties se sont construites : les tentatives de destruction volontaire et consciente de quels peuples, quelles langues, quelles cultures ? Et d’en réparer peut-être l’oubli.

Prix : 12 euros - Parution mai 2021

 

Les papillons

Les papillons

Barcella - éd Cherche midi

Rêveur déchu du XXIe siècle, Alexandrin Lamoureux a perdu ses papillons. Ceux qu’on sent virevolter au creux de nos ventres engourdis lorsqu’on tombe amoureux. Ceux-là mêmes qui motivent l’émerveillement. Au détour d’un hasard, la jeune Marie Mariposa croisera sa route. Douce anagramme d’« aimer », c’est elle qui lui fera retrouver sespapillons. Mais Marie porte un fardeau silencieux. Sa mère s’est suicidée lorsqu’elle avait six ans et elle avance depuis avec arythmie dont elle a hérité. Coeur fragile, Marie est en sursis. Pierrot, son triste père, porte un masque d’aigreur. Rustre et anxieux, il voit d’un mauvais oeil leur relation nouvelle et s’y opposera. Le couple amoureux va devoir se cacher pour assouvir son feu. Cela nourrira la liesse de leur folle épopée. Relation aimantée, alchimie majestueuse. Bravant les interdits, ils se dessineront un monde à part pour se fondre l’un en l’autre.

Parution 8 avril 2021 - Prix : 18€

Pour en finir avec le Groc

Pour en finir avec le Groc

Alexandre Chardin - éd Magnard Jeunesse

Être libre et prendre son destin en main… voilà le grand défi du jeune Éole. Un roman plein d’humour et de tendresse signé Chardin !

Pour fuir son abruti de beau-père, Éole, onze ans, décide de passer le plus de temps possible hors de chez lui, avec son grand-père. À ses côtés, il découvre tout une bande de vieux surprenants et rebelles, qui l’incitent à assumer son désir le plus secret: celui d’en finir avec le Groc (Le Groc: le gros con).

Ne plus jamais se laisser faire,
Se débrouiller pour être libre,
Prendre son destin en main,
Voilà le grand défi d’Éole.

Un roman avec une galerie de personnages explosifs et qui nous parle de liberté comme un besoin vital, à tous les âges.
 

Parution 19 mai 2021 - 13,50 €

Avant le temps - Dits des origines

Avant le temps - Dits des origines

Dominique Zins - éd. L'Harmattan

Entre récit, action dramatique et stases poétiques, dans une vaste geste brassant les époques et les lieux, Avant le temps fait revivre des mythes parmi les plus antiques. Ceux qui sont repris ici - les légendes mésopotamiennes, l'histoire fameuse du Jardin de l'âge d'or, l'évocation d'Orphée ou de l'Apocalypse - sont largement réinventés pour un public et un temps nouveaux. Avant tout, c'est la forme de la narration qui en a été modernisée ; la langue qui la porte, quant à elle, tend au contraire à en retrouver le souffle épique, intemporel. Rien de plus urgent que ces textes fondateurs, car ils révèlent ce qu'ont de commun des groupes humains dont les divisions et les conflits semblent irréductibles aujourd'hui ; rien de plus actuel que leur redécouverte par un monde contemporain qui semble avoir épuisé les ressources du désenchantement et cherche à redonner à l'être humain sa place dans la nature.

Parution mars 2021 - 16 €

Région Grand Est / Accompagnement à la professionnalisation des illustrateurs et auteurs-illustrateurs

Région Grand Est / Accompagnement à la professionnalisation des illustrateurs et auteurs-illustrateurs

Edition 2021

Dans le cadre de sa politique en faveur de la filière du livre et en complément des dispositifs d’aide aux auteurs, la Région Grand Est, avec le soutien de l’Union Européenne (Fonds Européen de Développement Régional) et en partenariat avec l’École Supérieure d’Art de Lorraine (ESAL) et la Haute École des Arts du Rhin (HEAR), souhaite accompagner dans leur développement professionnel et économique les illustrateurs et auteurs-illustrateurs.

Cet accompagnement vise à doter les illustrateurs et auteurs illustrateurs des connaissances et compétences nécessaires pour s’insérer dans la chaine du livre. Il s’agit de leur faire bénéficier d’informations et de conseils d’experts et d’agents, avec lesquels construire un plan de développement adapté. Ce plan visera notamment à la conception d’un book permettant de démarcher des éditeurs potentiels.

Cette année encore, le programme a abouti à l’impression en risographie d’un catalogue, vitrine pour les neufs participants accompagnés. Au vu de la situation sanitaire et de l’annulation de nombreux salons, nous ne pouvons pas le promouvoir comme prévu. 

Tempête chez les Celtes

Tempête chez les Celtes

Auteure Sylvie de Mathuisieulx - illustrateur Benjamin Strickler

"Élantia vit dans un village situé près de la rivière où vont s'abreuver les loups. Un matin, elle découvre un orphelin grec en état de choc au pied d'un menhir. La jeune prêtresse, riche et influente, décide de lui accorder sa protection. Sur fond de vie quotidienne dans l'Antiquité, entre conflits avec un vieux druide et menaces de brigands étrusques, l'aventure d'Aristide te plongera au cœur de la vie des Celtes il y a plus de 2400 ans."

Parution mars 2021. Prix :10 euros.

Gabari #1

Gabari #1

La tribune graphique qui secoue le monde de l’art visuel

GABARI est un magazine de graphisme et arts visuels biannuel indépendant – ici pas de sponsors ni de pub intrusive, mais du contenu original, créatif, de qualité supérieure et émancipé à travers sa propre édition. Une revue qui revendique la liberté dans un seul but : partager le travail et la passion de ces artistes en tout neutralité. 

Créé, conçu, imaginé par les membres de l’association Quarante-six, Gabari est avant tout une communauté créative réunie par la volonté commune d’insuffler de la fraîcheur et de l’audace dans l’approche de thèmes autour de l’univers graphique. 

À travers chacun de ses numéros, Gabari confie un espace de pure expression créative à la fois défini et libre – défini par son format, libre par son expression – à divers artistes toutes disciplines créatives confondues.

Parution Hiver 2020. Tarif : 20€

Mauvaises graines - La surprenante histoire des plantes qui piquent, qui brûlent et qui tuent!

Mauvaises graines - La surprenante histoire des plantes qui piquent, qui brûlent et qui tuent!

Katia Astafieff / Editions Dunod

"Les plantes ont pour la plupart d’entre nous une image positive  : elles égayent nos jardins, parfument nos intérieurs, nous nourrissent, nous soignent, nous habillent… Comment ne pas les aimer? On oublie qu’il existe aussi de terribles végétaux, qui piquent, qui grattent… et même qui tuent. Certains, comme les espèces exotiques envahissantes, peuvent également avoir des conséquences dramatiques pour la biodiversité ou la santé et les coûts pour s’en débarrasser sont parfois faramineux. Tabac, berce du caucase, cannabis, datura, piment...  Katia Astafieff nous révèle avec humour tous les secrets de ces plantes redoutables."

Parution mars 2021.

 

Docteur Rire

Docteur Rire

Auteure Laurence Gillot, illustratrice Vanessa Hié, éditions L'Etagère du bas

"Aurèle est un ours bienveillant, doux et au cœur sur la main. C’est d’ailleurs le propre de son travail : il est Docteur Rire. Et justement, cette nuit, la doctoresse de l’hôpital vient le réveiller pour une urgence. Lolotte, la petite écureuil, ne va pas très fort et refuse qu’on lui fasse sa piqûre. Son état inquiète le clown : en effet, pour guérir sa maladie et qu’elle puisse ainsi retrouver l’usage de ses jambes, elle doit boire une potion concoctée à base d’une plante très rare, l’algus blum. Aurèle est déterminé : il doit trouver cette algue et la ramener à la doctoresse ! C’est ainsi qu’il embarque dans la machine à hélices de son ami Rodolphe, un cerf inventeur-bricoleur, bien décidé à aller au bout de ce voyage. Vont-ils réussir cette mission de la plus haute importance ?"

Dès 5 ans. Parution 8 avril 2021.
Pour chaque livre vendu, un euro est reversé à l'association Le Rire Médecin. 

Six pieds sur Terre

Six pieds sur Terre

Stéphane Aucante - DACRES Editions

"Il était une fois un jeune homme originaire d’un village proche de Bethléem. Malgré sa dyslexie, il décida d’apprendre le français et s’inscrivit à l’université la
plus éloignée de chez lui : pour des raisons connues de lui seul, il voulait à tout prix s’éloigner de sa famille, de la chambre partagée avec ses frères, des barreaux de fer plantés aux fenêtres, et de la terrasse où les familles de la grande maison mettaient leur linge à sécher et où, entre les draps pendus nuit et jour, flottaient de mauvais souvenirs…

Six récits, poignants, malicieux ou engagés, pour conter la Palestine différemment : quand l’inimaginable est quotidien, pourquoi ne pas en témoigner par
l’imaginaire ? Utopie ? Dystopie ? À moins qu’il fût une fois… Une mère qui construit une piscine pour son enfant dans un camp de réfugiés ; une librairie qui tient bon malgré les foudres des imams et les chars des occupants ; une banque dont le directeur porte des couches-culottes pour bébé ; une jeune française perdue dans la ville d’Hébron ; un jeune homme qui pense ne pas avoir de voiture parce qu’il aime les hommes ; et enfin cinq femmes, à cinq âges de la vie, illuminant tour à tour la même maison, l’Institut français de Naplouse.

Du fond de son silence, Madame Siam entend souvent les pas de Maïssa audessus de sa tête. Depuis quelques temps, ils sont plus marqués car la responsable de la médiathèque de l’Institut est enceinte. La dame du rez-de-chaussée aime ça, écouter les bruits qui l’entourent : cela l’occupe et la change des vociférations de ses chiennes. Alors elle tend l’oreille vers ses plafonds et imagine… Après y avoir vécu trois ans, on ne quitte jamais vraiment la Palestine. On continue à l’arpenter, cette terre occupée, pour se souvenir et pour comprendre. Et parfois les plus folles fictions touchent mieux à la réalité que le plus sérieux des reportages. À moins que tout soit vrai dans ces récits…"

Parution février 2021

L'homme-frère

L'homme-frère

Gisèle Bienne - Editions Actes Sud

Après les blessures faites à la terre dans La Malchimie, Gisèle Bienne élargit le cercle creusé dans la plaine foudroyée autour de sa famille désunie par un héritage inéquitable et dévoile les blessures que les hommes-frères se font au nom du droit au salaire différé.

Dans l’atelier d’écriture que conduit la narratrice, l’une des participantes planche sur le « temps d’avant les cassures ». Comme elle, Gabrielle est cassée par les procès que ses frères et sœurs engagent les uns contre les autres au motif d’un héritage inéquitable, dont il conviendrait de se défaire selon elle, au risque d’avoir plus à y perdre qu’à y gagner. Une volonté testamentaire impossible à accepter pour celui de ses frères qui revendique son droit au « salaire différé ».

Le salaire différé correspond, selon les termes de la loi française, « au paiement, a posteriori, de la participation gratuite d’un descendant à la mise en valeur de l’exploitation familiale ». Pour y prétendre, il faut avoir participé « directement et effectivement à l’exploitation, sans être associé aux bénéfices, ni aux pertes ». Et n’avoir donc perçu aucun salaire. Alors pour Marc qui a travaillé pendant toute sa jeunesse dans les champs avec le père, ce serait beaucoup d’argent, beaucoup de blé… Mais Françoise et Sylvain ont aussi donné des années de leur jeunesse à la ferme.

Le contentieux qui suit la mort du père ne se limite pas au seul partage des biens, il est également révélateur de « l’intime qui se déchire ». Gabrielle, elle, a choisi de ne pas participer à ce long combat en souvenir de la maison d’enfance et des étés de moisson qui lui ont rempli le cœur de soleil pour toute une vie. Se référant au Cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht, elle entend chez le juge Azdak la voix d’un discernement peu commun qui la séduit et la bouleverse.

Après les blessures faites à la terre dans La Malchimie, Gisèle Bienne élargit le cercle creusé dans la plaine foudroyée autour de sa famille désunie et dévoile les blessures que les hommes-frères se font, avec la justesse absolue de son écriture sur l’existence âpre et complexe des gens de la terre, ces oubliés de l’histoire. Des hommes, des lieux, des paysages qui ont marqué l’écrivaine, dont le doux tranchant des mots cisèle les plaies les plus profondes.

Parution : 3 mars 2021

Amplitudes #3 - avril sept 2021

Amplitudes #3 - avril sept 2021

Mémoires de train

"Le train est une "machine à souvenirs" et un "lieu de rencontres inattendues" ? Au cinéma, comme dans la littérature, le train joue souvent le rôle de décor actif, il paraît "donner vie" aux personnages en créant des ambiances. Quelles sont les images et les réflexions qui viennent à l'esprit des voyageurs pendant le temps du trajet ? Comment le territoire est-il appréhendé dans l'imaginaire collectif ? Chacun a "ses" histoires avec le train comme si le rythme ferroviaire des déplacements ou des voyages plus lointains forgeait des bribes de récit de la vie. Quant à la vision du train qui entre en gare, quant à la fumée que la machine à vapeur lançait vers le ciel, pareilles images ne quittent pas notré mémoire... Le train sera toujours un mythe."

Amplitudes propose une rencontre entre des points de vue personnels et des analyses d'experts autour de l'intensité des phénomènes qui se vivent sur les territoires dans la vie quotidienne.

De la perplexité

De la perplexité

Henri-Pierre Jeudy, édition La lettre volée

POURQUOI DES NOUVELLES ACCOMPAGNENT-ELLES CE TEXTE DE REFLEXION SUR L’ETAT DE PERPLEXITE ?

"Le peintre René Magritte pour signifier que « toute chose ne saurait exister sans son mystère » a choisi le symbole du chapeau. L’état de perplexité advient de manière inattendue quand se déstabilisent les habitudes de nos représentations. La perplexité fait revenir le doute à l’assaut de nos croyances, contre les certitudes que celles-ci nous donnent. C’est un contretemps qui nous impose une vision ironique de la disparition de la certitude. La perplexité, comme la vivait aussi Borges, provoque une interrogation perpétuelle sur notre désir de donner du sens à ce qui nous arrive, à ce que nous voyons, à ce que nous ressentons.

Cette réflexion qui peut paraître plutôt abstraite ou, comme on dit, « éloignée de la réalité », nous avons pris le parti de l’accompagner de courts textes littéraires. Il ne s’agit pas de l’illustrer mais plutôt de la « mettre en scène ». Ces fictions représentent des moments singuliers au cours desquels nait l’état de perplexité. Elles font écho à l’incertitude qui surgit dans l’interrogation sur le sens possible donné à notre existence".

Le voile de la mariée

Le voile de la mariée

Kabira Beniz, éditions Le Chant des Voyelles

"Meryem est une jeune Marocaine heureuse, jusqu’à sa puberté où tout va changer. Son père organise un mariage traditionnel fastueux où la famille engloutit ses économies, Mais la nuit de noces ne se passe pas comme prévu et le mari, atteint dans son orgueil viril, préfère accuser son épouse et la maltraiter.
Elle rejoint Aïcha, sa soeur aînée qui vit en France. Elle se fait femme de ménage, sous l’identité de sa soeur et fait la connaissance d’un Palestinien en attente d’un droit de séjour. Mais la période n’est pas propice aux étrangers clandestins. Des attentats terroristes éclatent à Paris et Aïcha, musulmane respectueuse des traditions, sera parmi les victimes. Comment Meryem s’en sortira-t-elle ? Ce roman, où l’on sent la présence de l’autrice, est remarquable par son
rythme soutenu, ses personnages hauts en couleur et l’actualité des questions qu’il soulève telles que la vie des femmes dans les pays du Maghreb et les conditions d’accueil des étrangers en France. Un livre qu’on dévore en retenant son souffle."

Parution le 1er mars 2021

La meute

La meute

Adèle Tariel, éditions Magnard Jeunesse

"Léa entre dans un lycée où elle ne connaît personne. Timide, elle noue des liens avec un garçon de sa classe grâce à qui elle espère être acceptée. Lors du premier cours d’histoire, elle découvre Mr. Fauchon qui manque d’autorité et dont les élèves se moquent jusque sur les réseaux sociaux. Léa adore pourtant cette matière, mais défendre un prof contre tout le monde, c’est impossible. Jusqu’où est-elle prête à suivre ses « amis » ?"

Dès 13 ans . Parution 9 mars 2021.

 

Voir le document
La révolte des cocottes

La révolte des cocottes

Adèle Tariel, ill. Céline Riffard. Editions Talents hauts

Un classique de Talents Hauts enrichi d’une lecture par Nathalie Le Breton Charlotte et les quarante poules de la basse-cour en ont assez d’être les seules à ranger le nid, couver les œufs et surveiller les poussins pendant que Hadoc le coq et les poulets se prélassent et paradent la crête en l’air. Les poulettes manifestent, couvrent le cocorico matinal de leurs caquètements et font la grève des ailes. Cela cloue le bec d’Hadoc qui accepte de négocier. Adèle Tariel, ill. Céline Riffard La révolte des cocottes

• Le succès de cet album ne se dément pas depuis 2011. Cette nouvelle édition promet encore plus de rires et de débats en famille.

• Un format plus grand, une nouvelle maquette et une version audio par Nathalie Le Breton, téléchargeable au format mp3 grâce à un QR code inséré dans le livre.

En librairie le 18 février 2021.

Grand Blanc

Grand Blanc

Aujourd’hui, Saski a enfin le droit d’aller pêcher toute seule. Mais la tempête se lève et la petite Inuit perd tous ses repères. Elle ne distingue plus que deux yeux qui la fixent dans les tourbillons du grand blanc. Les yeux d’une ourse qui a faim.

Au sujet de l'autrice...
dèle Tariel est née à Angers et vit aujourd’hui en banlieue parisienne. Elle est journaliste pour Playbac Presse (Petit Quotidien et Mon Quotidien). Elle a scénarisé de nombreux livres.

Au sujet de l'illustrateur...
Diplômé des Arts Déco de Strasbourg, Jérôme Peyrat est illustrateur pour la jeunesse en Alsace (Michel et Édouard et Dans ma montagne aux éd. Père Fouettard). Il mêle les techniques pour obtenir des illustrations « mélangées, hybrides ».

Editions Père Fouettard. 

 

Erostrate for ever

Erostrate for ever

"Un adolescent fuit la violence du père ; deux amoureux tombent sous la coupe d'un dealer d'héroïne ; un fils d'alcoolique connaît la même déchéance que son père ; une jeune femme s'enfonce dans la prostitution et la folie ; dans un train de nuit à l'atmosphère fantastique et anxiogène, un comptable timoré et un homme inquiétant bavardent et philosophent.
Écrits avec un puissant sens du détail et une empathie qui frappe le lecteur en plein coeur, les contes moraux qui composent Érostrate for ever nous montrent les mauvais chemins qu'empruntent des individus intrinsèquement bons mais qui chutent, victimes des circonstances, de déterminismes dont ils ne savent pas s'extraire ou de leur naïveté. Ces cinq récits subtilement liés s'organisent en un implacable crescendo, jusqu'à un final aussi spectaculaire qu'apocalyptique où s'entrechoquent Albert Camus et Jérôme Bosch.
Aïssa Lacheb nous force à regarder en face des réalités brutales. Mais sa langue implacable, éthique, précise et que traversent de poignants éclats de poésie lui permet d'éclairer, par contraste, la beauté tragique de l'âme humaine, y compris - et peut-être surtout - quand elle se débat pour échapper à l'enfer.
Nous vibrons d'amour pour ces personnages dont nous partageons le chemin de croix. Érostrate for ever possède la vertu rare de nous montrer la souffrance non pas pour nous choquer gratuitement, mais afin d'aiguiser notre compassion à l'égard des damnés de la Terre et notre sentiment de révolte face à un monde inacceptable d'injustice".
Editions Au diable Vauvert

Bio express de l'auteure :
Aïssa Lacheb est né en 1963 à Sissonne dans l’Aisne. Il a publié au Diable vauvert Plaidoyer pour les justes (2001), L’Éclatement (2003), Le Roman du souterrain (2007), Dans la vie (2011), Scènes de la vie carcérale (2013), Dieu en soit garde (2014), le pamphlet Choisissez ! (2016) et le roman historique Émilie (2018) retraçant la reprise du mont Cornillet par les Français en mai-juin 2017.

Cheaper by the dozen

Cheaper by the dozen

En 2019-2020, la Région Grand Est a mis en place un plan d’accompagnement des jeunes auteur·e·s—illustrateur·ice·s afin de les aider à développer leur réseau professionnel et faire rayonner leur travail à l’international, notamment en les accompagnant au salon professionnel de l’édition jeunesse de Bologne. Orchestrée par l’association Central Vapeur Pro, cette opération a permis aux jeunes illustrateur·ice·s de bénéficier d’une formation intensive grâce à l’intervention d’un large éventail de professionnels. Aide à la réalisation et la présentation d’un book, appréhension du panorama de l’édition internationale ou encore accompagnement individuel sur les questions juridiques, sociales et fiscales. Cette action s’inscrit dans un volet plus large d’accompagnement des acteur·ice·s de la chaîne du Livre (illustrateur·ice·s, éditeur·ice·s et libraires) financé par l’Union Européenne (Fonds Européen de Développement Régional, feder). Cheaper by the dozen est un recueil des univers artistiques des treize artistes du Grand Est participant à cette opération.

Découvrez-le en CLIQUANT ICI !

Parutions du 1er janvier au 30 juin 2020

Parutions du 1er janvier au 30 juin 2020

Jeunesse

Le château intérieur / Judith Bouilloc. Lien vers le site éditeur : Mame
Juanito, en regardant un jour par la fenêtre, découvre un magnifique château flottant dans le ciel. Il s'approche, et alors qu'il cherche l'entrée de ce magnifique château, il rencontre Thérèse d'Avila. Celle-ci lui explique que ce château qu'il contemple, c'est son coeur, et qu'il possède sept demeures. Au coeur de la dernière demeure, Dieu est présent. En faisant le vide dans son esprit, Juanito parvient à trouver la petite porte d'entrée. Avec Thérèse, il se lance dans la découverte du château de son coeur et ses sept demeures. Un livre de spiritualité adapté aux enfants pour leur raconter, à la manière de Thérèse d'Avila, la force de la prière.

 

Le cercueil à roulettes / Alexandre Chardin. Lien site éditeur : Casterman
Après Mentir aux étoiles, Alexandre Chardin nous offre un roman coup de cœur pur les adolescents.
Gabriel a pris la route un matin, sans parents pour le retenir.
Il marche seul et, à son passage, on s’interroge. Qui est cet adolescent vagabond ? Que cache-t-il dans son étrange caisse à roulette, plus grande que lui ?
De fermes en villages, de villages en forêts, de bitumes des départementales aux courants de la Loire… un pas après l’autre, Gabriel poursuit une quête insensée dont il garde le secret. Mais sans qu’il l’ait prévu, ce sont les rencontres qui vont finalement le guider.
Un road-trip étonnant à la croisée des films Little Miss Sunshine et Une Histoire vraie.

 

Super Super. Parés au décollage /Laurence Gillot, Eve Pisler, Sophie Lowitz, Lucie Durbiano. Lien vers le site éditeur : BD Kids.
Super Aglaé et Super Juju sont de vrais super-héros grâce à leurs capes magiques : dans la nuit et par temps sec, ils peuvent voler au secours de tous leurs amis. Mais les sauvetages tournent parfois à la catastrophe… En effet, difficile de ne pas se faire repérer en aidant quelqu’un qui n’a rien demandé !
À partir de 6 ans

 

Max et le mystère du lac souterrain / Grégory Lauer & Viviane Bucher. Lien vers le site éditeur : NLA créations.
Revenu de sa grande aventure au sein de la cathédrale de Strasbourg, Max retourne sur les bancs de l'école. Mais la nouvelle d'un mystérieux individu qui attaque ses amis autour de la cathédrale le pousse à repartir à l'aventure, cette fois en compagnie de son ami Baudoin. Ensemble, ils défieront des créatures effrayantes aux abords du lac souterrain. Max et le mystère du lac souterrain fait suite à Max et les secrets de la cathédrale. Après avoir découvert l'horloge astronomique, le jeune aventurier explore d'autres lieux mystérieux de la ville de Strasbourg.
Un roman plein de péripéties et d'humour, pour des jeunes lecteurs à partir de 10 ans.

 

Dans mon petit jardin / Lénia Major, Clémence Pollet. Lien site éditeur : éditions du Ricochet
C'est les vacances! Notre héroïne est très heureuse de rejoindre ses grands-parents, surtout que papi lui a
réservé une belle surprise : un carré de potager juste pour elle ! Elle s'en occupera toute seule !
D'abord, préparer le sol : pour cela, il faut bêcher, retourner, aérer... c'est sportif de jardiner ! Ensuite,
semer et arroser... C'est rigolo de s'asperger les pieds ! Elle choisit ses plantes avec soin : des soucis et du
persil pour éloigner les pucerons, du thym pour attirer les papillons et les abeilles. Mais qui voilà ? Des
fourmis, des vers de terre, un lapin...
Dès 4 ans

 

Mon cahier pour m'évader : jouer avec les mots et inventer des histoires / Sylvie de Mathuisieulx. Lien site éditeur : éditions du Signe

Un cahier d'activités inspiré par plus de 15 années d'animation d'ateliers d'écriture effectuées en périphéries de salons du livre ou à la demande d'enseignants.

"On ne s’ennuie plus jamais, quand on a appris à jouer avec les mots !
Ce cahier te permettra de le découvrir.
Il présente plus de quarante idées, plus amusantes les unes que les autres pour booster ta créativité, réveiller ton imagination, stimuler ton sens artistique et même imaginer des histoires absolument passionnantes."
Dès 10 ans.

  Site de l'auteure : www.sdemathuisieulx.com

 

Aïe aïe aïe ! / Christine Naumann-Villemin. Lien site éditeur : Auzou
Ce matin, ça sent la trouille dans la savane ! Les animaux sont inquiets : il paraît qu'?il y a un nouveau?... Et qu?'il a des oreilles férocement pointues, Et des yeux terriblement patatés, Aïe aïe aïe, c'?est sûr, il va nous boulotter ! Un récit rythmé dans lequel Christine Naumann-Villemin bouscule la couardise et les préjugés et orchestré avec talent par la dessinatrice Ana Duna, et sa troupe d?'animaux délicieusement ahuris.
Esmée : envoyée d'outre tombe / Christine Naumann-Villemin. Lien site éditeur : éditions Jungle

Depuis quelques temps, la tranquillité des morts du cimetière des Bosquets est troublée par des appels de vivants ! Ils décident d’envoyer Esmée, une adolescente morte au XVIIIe siècle enquêter sur ces étranges phénomènes.

Stupéfaite, émerveillée, horrifiée mais aussi fascinée, Esmée va découvrir la vie des ados d’aujourd’hui. Sa vie, ou plutôt sa mort va en être bouleversée…

 

Sasha et les vélos / Ariane Pinel & Joël Henry. Lien vers le site éditeur : Cambourakis

Le vélo de Sasha est extraordinaire : il parle, et en plus il a des amis dans tous les pays : des monocycles, des bicyclettes, des triporteurs, des vélos qui roulent, mais aussi des vélos qui flottent, des vélos qui volent !
Grâce à eux, Sasha embarque pour un trépidant tour du monde, qui lui réserve plein de surprises et de rencontres !
Un album pour petits et grands, à partir de 4 ans

 

Nougatine dans l'espace / Le Bateau de Marco, Mathieu Riedinger. Lien site éditeur : NLA créations

Depuis longtemps, Nougatine rêve de voyager dans l’espace !
Après avoir fini la construction de son vaisseau spatial, notre lapine bricoleuse se lance dans l’aventure !
Une expédition qui réserve plein de surprises  !

Cet album met le système solaire à la portée des enfants de 7 à 10 ans. Une approche didactique complète, accessible mais sans pour autant être simpliste. Le jeune lecteur apprend facilement le fonctionnement du système solaire, le nom des planètes et leur emplacement.

 

Mayranouche / Jean Villemin. Lien vers le site éditeur : Petra éditions.
En France, le génocide des Arméniens a été reconnu par une loi et est désormais enseigné à l’école. Mais comment représenter un génocide sur lequel on dispose de peu d’images d’époque ? Et comment rendre compte de l’horreur aux enfants ? En particulier d’atrocités sans nom, vécues par d’autres enfants il y a un siècle et si loin de chez eux ?
C’est à travers le sort d’une petite poupée de chiffons, un « doudou », que l’auteur propose ici un récit en images délicates, court, mais évocateur. C’est le récit tout en nuances de l’arrachement brutal à leur famille et à leur pays, de l’errance et des déchirements successifs, de l’exil et de dispersion, que fut le destin des victimes. Mais aussi de résilience et de survie. Mayranouche, « douce mère » : le nom de cette poupée créée par des mains bienveillantes, désirée, disputée et partagée entre deux petites sœurs, éparpillée, malmenée, ballottée entre les mondes, puis retrouvée et réparée, est déjà tout un symbole. Il incarne la nostalgie de tout ce qui fut perdu et l’espérance de consolation. Extrait de la préface de Claire Mouradian - Historienne, spécialiste de l’Arménie et du Caucase,
directrice de recherche émérite au cnrs

 

Et parfois, ils reviennent / Maurizio A.C. Quarello (Illustrateur), Didier Zanon (traducteur). Lien site éditeur : Sarbacane

Huit contes fantastiques par les grands maîtres du genre, vus par Maurizio Quarello !
8 nouvelles adaptées sous la direction de Serenella Quarello, puis traduites par Didier Zanon

Guy de Maupassant (La Morte), Sheridan Le Fanu (Le Fantôme et le Rebouteux), Jerome K. Jerome (Le Fantôme de la chambre bleue), Gustavo Adolfo Bécquer (La Montagne des revenants), Robert E. Howard (Le Marécage), Oscar Wilde (Le Fantôme de Canterville), Tcheng Ki-Tong (L’Étui merveilleux), Edgar Allan Poe (Le Roi Peste) : huit maîtres du fantastique du monde entier sont ici réunis dans des registres différents – humour, grotesque, horreur ou épouvante pure –, pour un plaisir de lecture inégalé !
Avec à la clé le talent et l’appétit du grand illustrateur …
Site de l'auteur :
https://didierzanon.weebly.com/

 

Parutions du 1er janvier au 30 juin 2020

Parutions du 1er janvier au 30 juin 2020

Fiction

Ce qu'il aurait fallu dire / Alexis Anne-Braun. Lien site éditeur : Fayard
Alors qu’il a tout fait pour échapper à la province, à peine devenu docteur en philosophie, Victor est nommé   au Lycée polyvalent de Friville-Escarbotin. Que ressortira-t-il de la crise violente que cela provoque en lui  ?
Victor n’est pas le premier à avoir fait tout ce qu’il pouvait pour échapper à la province. Mais tandis qu’il achevait ses études à Paris, qu’il y avait désormais des amis et même rencontré l’amour, le voilà nommé enseignant au Lycée Polyvalent de Friville-Escarbotin. Ennui, mépris, mélancolie des zones commerciales et déprime des ronds-points, tout lui revient avec violence. Victor parviendra-t-il à faire de ce parcours à rebours de tant de romans une aventure  ? Une aventure dans laquelle il ne serait pas un salaud  ?
Dans ce premier roman, Alexis Anne-Braun revisite avec un regard décalé et contemporain le grand thème à la fois littéraire et – de plus en plus – politique de l’antagonisme entre Paris et le reste de la France. Anti Bel-Ami, anti Rastignac, il interroge autant la condition professorale que la condition pavillonnaire, l’injustice sociale et les désirs d’une jeunesse déjà éloignée de la sienne.
Alexis Anne-Braun enseigne la philosophie. Ce qu’il aurait fallu dire est son premier roman.

 

Comment voyager dans le grand nord quand on est petite blonde et aventureuse / Katia Astafieff. Lien vers le site éditeur : éditions du Trésor

La fameuse petite blonde aventureuse poursuit son périple à travers le vaste monde et s’attaque cette fois au Grand Nord ! Fidèle à elle-même, elle parcourt cette fois la Laponie de long en large en évitant les pièges touristiques et en multipliant les découvertes insolites. Alors, comment éviter le Père Noël en Laponie ? Comment se prendre pour Mad Max sur une motoneige ? Comment fabriquer son porte-monnaie en peau de poisson ? Comment tomber sur un homme nu dans l’océan glacial arctique ? Comment vivre un jour sans fin ? Comment parler réchauffement climatique autour d'une soupe de renne ?... C’est à toutes ces questions, et à bien d'autres encore, que ce livre répond avec humour et fraîcheur.

 

Palestine by Nights / Stéphane Aucante. Lien vers le sité éditeur : Dacres éditions
Nuit 14. Une journée faite de petits riens. Seule l’énergie déployée pour les réunir en fait le prix, ce besoin de donner du sens, d’exister malgré tout, presque pour rien, à travers un mot échangé, un thé partagé, un saut en voiture pour nulle part. On ne va jamais très loin dans la Palestine occupée…
Palestine by nights
aurait pu être le carnet de bord quotidien d’un expatrié français vivant et travaillant à Naplouse, Palestine, ville traditionnelle et enclavée du nord des territoires occupés. Le choc des cultures, la sensualité orientale, le poids de l’occupation, mais aussi la médiocrité d’un certain monde diplomatique français, la « crise de la cinquantaine » et surtout la mort soudaine d’un père en ont décidé autrement…
En Palestine, cela fera bientôt soixante-dix ans que le peuple palestinien continue malgré tout, sans pays, sans patrie ; ma famille et moi, nous sommes vraiment des petits joueurs à côté. Moi surtout. Je me sens depuis peu fumiste, illégitime. De quel droit j’écris sur Naplouse et ses habitants ? J’en sais quoi, moi, de la Palestine, moi qui continue à vivre — en cachette — comme si j’étais en Occident, comme si j’étais plus libre qu’en Occident ? Oui, jamais je ne suis senti aussi libre qu’en territoires palestiniens occupés, c’est un comble !
Entre reportage, divagations et moments quasi contés, par envols ou par touches, Palestine by nights rappelle qu’il est des voyages ailleurs qui se muent en quêtes intérieures. À moins qu’il s’agisse d’un journal intime, celui d’un adolescent occidental de cinquante ans, qui, angoissé, déprimé, stressé, mais malgré tout curieux et engagé, se demande ce qu’« être humain » peut bien vouloir dire…

 

Arthur Cauquin au Yemen / Alain Bonnand. Lien vers le sité éditeur : Serge Safran
Arthur creuse des trous au Yémen pour le compte d’un grand groupe. Laurence, sa maîtresse, se trouve à Orléans. Ils s’aiment de loin grâce à Internet et un matériel qu’ils finissent par utiliser très bien…?Cela dit, l’échange électronique a des limites. C’est le printemps et Laurence, qui d’habitude ne croque pas la vie à moitié, se morfond beaucoup. Même la lecture de Raymond Queneau ne l’aide plus à patienter. Qu’est-ce qu’Arthur, soucieux du plaisir de son amie, va bien pouvoir inventer pour que passent agréablement les deux mois qui les séparent de son retour ?Une histoire pimentée, qui nous transporte en 2006 quand les amoureux découvraient avec l’ordinateur, un micro et une caméra portatifs, les joies et permissions de l’échange à distance.?Un érotisme qui ne manque ni de tendresse ni d’encouragements.
La valse seconde / Alain Bonnand. Lien vers le site éditeur : Editions La Bibliothèque

« Je fais de la littérature avec la vie et de la vie avec la littérature. J’essaie de les rendre heureuses l’une à l’autre. »  
Au fil de sa correspondance, deux années de la vie d’un écrivain français offertes en une valse d’idées et de mots.  (Les livres, les femmes, les amis : tout au grand jour. Que vivre et écrire vaillent ensemble.)
Une façon de littérature. Nous avions les demi-vérités (Régnier), le fait divers (Paulhan), le fragment (Cioran), les scolies (Gómez Dávila), le paragraphe (Caraco), les papiers collés (Perros), les immédiates (de Roux), voici la phrase à danser (Bonnand).

 

Le livre des départs / Velibor Colic. Lien site éditeur : Gallimard

«Je suis un migrant, un chien mille fois blessé qui sait explorer une ville. Je sors et je fais des cercles autour de mon immeuble. Je renifle les bars et les restaurants.»
Velibor Colic, à travers le récit de son propre exil, nous fait partager le sentiment de déréliction des migrants, et l’errance sans espoir de ceux qui ne trouveront jamais vraiment leur demeure. Il évoque avec ironie ses rapports avec les institutions, les administrations, les psychiatres, les écrivains, et bien sûr avec les femmes qui tiennent une grande place ici bien qu’elles aient plus souvent été source de désir ardent et frustré que de bonheur. Son récit est aussi un hommage à la langue française, à la fois déchirant et plein de fantaisie.

Velibor Colic était invité de La Grande Librairie le 2 avril 2020 : https://youtu.be/DHl069F8KBI

 

Loch Ness / Sylvie Doizelet. Lien vers le site éditeur : Karbel
Le Loch Ness. La magie du lieu. L’auberge « La Loge » et ses six cottages attenants. Les résidents d’aujourd’hui, troublés par ceux d’hier. John, qui vit dans les deux mondes simultanément. Dunn, l’enquêteur qui dialogue avec lui-même. Et des ombres, qui se glissent d’un cottage à l’autre.

Extrait.
"Combien de temps reste-t-il, debout, immobile, à ce point-frontière ? Quand il se décide à rentrer, une pluie très fine, silencieuse et presque imperceptible l’accompagne jusqu’à La Loge. Chez Anita c’est éclairé (la fenêtre du haut), chez Alexandre et Charline aussi. Chez Christina, tout est noir. Quant au cottage « Misty » pas de lumière, mais l’ombre d’un nuage sur une vitre,
un filet de paillettes argentées flottant quelques secondes avant de s’envoler."

 

L'empire des chats / Jonathan Gillot. Lien vers le site éditeur : Le pythagore.

Depuis la Venue, on les appelle les Oblongs. À cause de la forme de leurs vaisseaux. Ils ont mis ces gros oeufs noirs dans le ciel, les laissant léviter au-dessus de nos villes, de nos déserts, de nos montagnes. Il y en a au moins dix mille. Les Oblongs restent cachés dans leurs nefs et nous ne savons rien d’eux. Dans leur premier message au monde, ils se sont présentés comme les arbitres de l’évolution naturelle, pour nous annoncer que la compétition biologique sur Terre avait été remportée par les chats. Sept jours. C’est le temps qu’ils nous ont laissé pour nous soumettre. Nous ne les avons pas pris au sérieux, alors ils nous ont infligé la Chute. Les Oblongs nous ont forcés à leur apporter nos chats, afin qu’ils les modifient pour leur permettre de gouverner. Chacun de nous sait désormais à quel point ils sont maîtres dans l’art consommé du mensonge. Qui aurait pu deviner que les étoiles nous enverraient ça ?

 

Aux vagabonds l'immensité / Pierre Hanot. Lien vers le site éditeur : La Manufacture de livres
Le 23 juillet 1961 est une nuit de représailles, une nuit où les chiens sont lâchés. On lui donnera plus tard le nom de «Nuit des paras». Pendant quelques heures, Metz sera à feu et à sang, barbare. Parce que depuis des mois le FLN s’y organise. Parce que les paras s’ennuient et ont besoin d’action. Parce que la guerre d’Algérie résonne ici et que français et arabes s’observent avec méfiance dans un climat de tension raciale constante. Et cette nuit là se joue le destin des anonymes sur lesquels Pierre Hanot a décidé de se pencher.Il y a des espoirs et des déveines, des potes de chambrée, des conversations à l’usine, des soirées au dancing...Des petits riens qui font ces vies de 1961, bouleversées cette nuit-là par les coups de l’Histoire.

 

ukhsat = Le Départ / Sujit Banerjee, Danielle Maigrot et Françoise Ramillon (traducteur). Lien site éditeur : Le Pythagore

Le livre que nous présentons est un recueil de nouvelles indiennes que nous avons traduites de l’anglais. L’auteur s’appelle Sujit Banerjee et il habite à Dehli.
Toutes ces nouvelles sont inspirées de son quotidien ou d’histoires vraies qu’on lui a racontées. Elles parlent de l’Inde, des carcans imposés par la tradition, des croyances religieuses et populaires, du statut des personnes plus vulnérables comme les femmes et les enfants.
Au cœur de chaque nouvelle : un personnage pris à un moment clé de sa vie où des changements essentiels vont se produire … D’où le titre : Rukhsat, en indien,  signifie «  le départ ».
L’ensemble des nouvelles forme une unité. Elles s’inscrivent dans le vaste cycle qui va de la vie vers la mort. Le titre de chacune d’elles commence par une lettre alphabétique différente. Il y en a donc vingt-six.
C’est un livre fort, dur, sans concession, très émouvant qui nous plonge de plain-pied dans la civilisation indienne contemporaine et pourtant si intemporelle.
L’auteur a souhaité que les bénéfices de la vente de son livre aillent à l’école de Purkal, dont il est un des administrateurs et où nous nous rendons chaque année. Elle permet aujourd’hui de scolariser six cent enfants déshérités de cette petite région de l’Himalaya.

 

Popaul scout toujours prêt / Christian Moriat. Lien site éditeur : Le Pythagore.

On ne peut pas aimer le soleil sans vouloir que tout rayonne autour de soi. Car il n’y a rien de plus beau qu’« un monde qui rit ! Un monde où règnent la joie, l’amour et la paix ». C’est ainsi que Popaul, fils de comtesse, et Luana, ex-petite gitane, décident d’entrer, lui, chez les scouts et elle chez les Âmes Vaillantes, pour se mettre au service des autres. Car il y a trop de misère sur Terre ! Or, si tout le monde faisait une BA par jour, il y a belle lurette qu’il n’y en aurait plus. Sans compter que le bel uniforme confère à celui qui le porte un prestige particulier.
Or, pour entrer dans ce mouvement, il faut avoir gardé une âme d’enfant. C’est le cas de l’ami Marcel, l’homme à tout faire de la comtesse, qui, malgré sa trentaine d’années, va leur emboîter le pas, avec foi et détermination. Et c’est ainsi qu’on les retrouve avec tous leurs copains, au camp de Giromagny, dans les Vosges méridionales. Pour de nouvelles aventures… Mais nos jeunes héros supporteront-ils les règles et les contraintes qui leur seront imposées afin de poursuivre leur expérience ?
Après Popaul, Sacré Popaul !, Popaulissime ! et Signé Popaul !, voici le cinquième volet de la série, toujours aussi frais, toujours aussi attachant et… toujours aussi plein de bons sentiments dans une société qui en a bien besoin.

 

Wanted Louise / Marion Muller-Colard. Lien site éditeur : Gallimard
Wanted Louise est un avis de recherche.
Celle qui le lance, Chris, est écrivaine, mère et grand-mère, dans l'ordre de ses priorités. Depuis que sa fille Louise a disparu, quittant son foyer sans explication, Chris se retrouve flanquée de deux petits-fils et d'un gendre désemparé. Alors qu'elle se débat avec ses nouvelles obligations, Ludmila fait irruption dans sa vie. Cette vieille femme étrange est venue lui confier son histoire, celle d'une adolescente qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, est poussée dans la Résistance par sa mère. Le récit de Ludmila éveille chez Chris un irrépressible besoin d'enquêter et de raconter.
Roman à suspense en même temps que portrait sensible de femmes fortes, Wanted Louise confirme le talent de Marion Muller-Colard pour dire la complexité du sentiment maternel et la difficulté à communiquer avec ceux qu'on aime.

 

Le dernier jour où j'étais petite / Mounia Raoui. Lien site éditeur : Médiapop éditions

« Le dernier jour où j’étais petite » est une Quête.
L’Enfance.
Notre Origine et Notre Destination.
Un Poème Dramatique qui raconte imagine le réel réinventé.
Je l’ai écrit avec un corps, un cœur et une main qui battaient de l’aile.
Je l’ai écrit avec les dents.
Pour étreindre le noir et m’accrocher aux étoiles.
Je l’ai écrit pour le théâtre et pour la vie.
Je l’ai écrit pour sortir de ma condition de chose, de femme, d’ignorante.
Je l’ai écrit pour prendre le risque de ne pas mourir.
Et inventer ma manière d’être là.

 

Merlin enquête au palais du Rhin / Chantal Robillard. Lien site éditeur : Rivière Blanche

Un meurtre a lieu au petit matin dans la salle de bal de l'Empereur, au palais du Rhin. Les policiers de la Crim' doivent retrouver le coupable de toute urgence, avant mise en place de lourde logistique du plan Vigipirate spécifique au marché de Noël. Leurs investigations les mèneront des banlieues de Strasbourg à Nancy et dans le Haut-Rhin... Mais cette équipe n'est pas comme les autres : les lieutenants, anciens chevaliers, ont oublié leur passé très lointain, au cours d'une métamorphose collective. Certains ont même changé de sexe en route... Quant au commandant, le pauvre, il va se trouver petit à petit sous une étrange emprise : littéralement enchanté... Mais il ne peut pas retourner en arrière, alors Merlin enquête au Palais du Rhin.

 

 

 

 

 

 

 

L'enfant de la colère / Michel Serfati. Lien site éditeur : Phébus

Nadia n’a jamais connu son père, mort avant sa naissance. À dix-sept ans, elle apprend que Nâzim, né en Turquie, immigré en France, avait été abattu lors d’une attaque de banque. Comme une frange de la jeunesse révoltée des années 1980, il s’était fourvoyé dans un groupuscule violent, au nom d’une lutte radicale contre l’injustice.
Bouleversée, Nadia va chercher à renouer les fils de son histoire, entre Strasbourg où elle a grandi, et Istanbul où s’est réfugiée une ancienne complice de son père.
Perdue, elle trouve un peu d’apaisement dans le hang, un instrument de musique dont elle joue bientôt dans les rues, en Alsace et dans la métropole turque. Y trouvera-t-elle de quoi combler l’absence ? Avec ce roman sur l’engagement, l’exil, la violence et la rédemption, Michel Serfati nous offre aussi le récit sensible d’une quête des origines.
Michel Serfati a successivement été ouvrier dans l’industrie, éducateur spécialisé, formateur et cadre dans un établissement pour personnes handicapées. Il est l’auteur de Finir la guerre, lauréat du Festival du premier roman de Chambéry en 2016.

 

Création : les publications des auteurs Grand Est en 2018 et 2019

Création : les publications des auteurs Grand Est en 2018 et 2019

Dans chaque numéro de Livr'Est, vous pouvez découvrir les publications semestrielles des auteurs de la région Grand Est.
Retrouvez ici les parutions des années 2018 et 2019 rassemblées dans un même document.

Voir le document

Ils nous font part de leur parution

Dernières parutions - auteurs régionaux

Vous retrouverez sur cette page les dernières parutions dont les auteurs régionaux nous font part :

     

                                           Elsa Mroziewcz

 

Vous pouvez nous informer de vos prochaines parutions à : contact@interbibly.fr 

Recevez notre newsletter

Contact ? Appelez-nous : 03 26 65 02 08