Accueil Vie littéraire / Jeunes en librairie - auteurs
Les Zouaves du livre du collège Louis Pasteur de Sermaize-les-bains

Les Zouaves du livre du collège Louis Pasteur de Sermaize-les-bains

Auteurs en lycées 2021-22

Découvrez la vidéo réalisée par les élèves de 3e du collège Louis Pasteur de Sermaize-les-bains à la suite de leur rencontre le 7 avril 2022 avec Audrey, booktubeuse connue sous le nom de "Le souffle des mots". 

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 6

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 6

Csil au collège Amadis Jamyn de Chaource

"La rencontre a été un vrai succès. Les élèves ont découvert le métier d'illustrateur tout en le pratiquant : ils ont participé à la création d'une fresque collaborative, qui a été source de questionnement, d'émerveillement et de découvertes artistiques. Cela a permis de relancer le sujet des métiers du livre et de découvrir d'autres facettes de la création d'un livre."
Maiwenn Marolleau, professeure documentaliste au collège Amadis Jamyn

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 5

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 5

Zélihan et Elsa Brants, deux mangakas au lycée des Métiers Charles Stoessel de Mulhouse

"Les deux autrices Zélihan et Elsa Brants ont vraiment beaucoup apporté aux élèves et finir la rencontre en librairie pour les dédicaces - et pour utiliser les chèques Livre reçus - a été un moment particulièrement joyeux et une importante découverte pour certains d'entre eux.

Zélihan est une autrice très sympathique, assez exceptionnelle quant à sa capacité à éclairer son expérience et la chaîne du livre (et qui nous a laissé un très chouette dessin de son héroïne qui va venir, une fois encadrée, décorer le CDI !). Elle a répondu aux questions avec beaucoup de naturel et a animé un petit atelier de dessin de personnages qui a connu un vrai succès auprès de nos passionnés. De plus, le fait qu'elle soit d'origine turque a particulièrement interpellé nos élèves sur les possibles qui leur étaient offerts et a participé à déconstruire de nombreuses frontières mentales.

Elsa était très proche des élèves. Elle a raconté son parcours et répondu aux questions des élèves qui portaient essentiellement sur les possibilités de devenir Mangaka. Elle a parlé des différentes étapes de la création d'un manga, en montrant ses cahiers (script et dessins). La 2e partie de la matinée a été consacrée au dessin et Elsa Brants a été très présente pour aider les élèves et leur donner des techniques.

Lors des deux rencontres, les élèves ont pu se rendre compte qu'il s'agissait d'un véritable travail qui demandait beaucoup de réflexion, du temps, des remises en cause. La rencontre/dédicace en librairie, où nous avons bénéficiés d'un accueil très chaleureux, a été un vrai plus, déterminant pour les choix d'achats de nos élèves. Le Partenariat avec la librairie CanalBd Tribulles, avec ce temps d'échanges en amont de la rencontre, a vraiment permis de mettre les élèves en confiance et de construire le dialogue qui s'est instauré lors de la rencontre avec les mangakas. Nous espérons sincèrement pouvoir renouveler cette expérience l'année prochaine avec de nouveaux élèves."

Sylvie Gabriel, professeure documentaliste au lycée des Métiers Charles Stoessel 

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 4

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 4

Dominique Chipot au collège Caroline Aigle de Strasbourg

Le 3 mars dernier, trente élèves d’une classe de 5ème du collège Caroline Aigle de Strasbourg accueillaient l’écrivain, poète et traducteur vosgien Dominique Chipot.

Attentifs et curieux, les élèves n’ont pas manqué de questionner leur invité sur le travail d’auteur et sa place dans la chaîne du livre. « Les élèves ont une vision de l’auteur comme d’un footballeur : riche et célèbre, relève Dominique Chipot. Je leur ai donné quelques chiffres…le nombre de livres publiés, le nombre d’auteurs et on a parlé « parts de tarte » pour montrer ce qu’il restait à l’auteur ».

Cette question sur le partage de valeur fait écho à l’actualité sur la précarité des artistes auteurs, avec notamment le Rapport Racine, une proposition de 23 mesures soumise en 2020 au ministre de la Culture. Jeunes en librairie, c’est aussi ça, pouvoir aborder ce type de problématiques avec les jeunes lecteurs sans oublier le volet sensibilisation. « J’avais un autre métier avant, souligne Dominique Chipot. Avec mes droits d’auteurs, je gagnais l’équivalent de deux SMIC par an. L’écriture poétique et les haikus sont particuliers, ce n’est pas facile d’en vivre ».

« Alors pourquoi passer par un éditeur ? », interpelle une élève soucieuse de la taille de la part de tarte. La discussion glisse ensuite vers les différentes formes d’édition : à compte d’auteur, à compte d’éditeur et en autoédition. Et Dominique de leur répondre : « L’avantage des éditeurs, c’est la promotion, l’accompagnement, la diffusion des livres édités. Pour les haikus des femmes et de la guerre de 14, j’ai eu la chance de réaliser des émissions de télévision par exemple ».Il publie (entre autres) chez Pippa, Bruno Doucey, au Seuil ou aux éditions de la Table Ronde et témoigne de la diversité des maisons d’édition.

Son lien avec la librairie ? Dominique a découvert le haïku dans un livre de Sôseki au hasard d’une visite en librairie. Alors participer à Jeunes en librairie avec la Librairie Gutenberg et le collège a tout son sens pour lui. Il invite les élèves à « aller en librairie, à être curieux ». Après cet échange, place à l’écriture à partir de la mini exposition de photos de Doisneau au CDI : « Nous sommes partis des photos pour écrire des haikus et avoir tout de suite quelque chose de concret. Les jeunes portent un regard nouveau et renouvellent le genre tout en revenant - sans le savoir - aux origines. Je pense à une jeune fille de 1ere, pour le Printemps des poètes, qui a écrit sur son désarroi amoureux, ça m’a ramené aux haïkus des années 20 ».

Pour Pauline Wagner, la professeure documentaliste, cet atelier a permis aux élèves d’expérimenter l’écriture de haïkus et de comprendre conscience de la difficulté d’en écrire. La rencontre s’est terminée par une note positive. « J'avais un certain nombre d'ouvrages de Dominique Chipot, grâce à la librairie partenaire. Et même si ce n'était pas l'objectif de l'action, huit élèves sur trente ont souhaité acheter un livre dédicacé », relève-t-elle. Prochaine étape, la visite en librairie !

Bio express :
Né dans les Vosges, à Eloyes, en juillet 1958, Dominique Chipot a pratiqué l’astronomie et la photographie. Attiré par la littérature japonaise, il découvre le haïku dans le roman de Sôseki ‘‘Oreiller d’herbes’’ et le tanka dans celui de Yoshikawa ‘‘Parfaite lumière’’. De ces deux lectures naît sa passion pour la poésie brève japonaise.

Bibliographie :  voir site : http://www.dominiquechipot.fr

Jeunes en librairie -  Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 3

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 3

Retour d'impressions de Sylvie de Mathuisieulx au collège Molière de Colmar - 14 mars 2022

"La visite avait été annoncée depuis longtemps, et précédée d'une intervention de François Céard, libraire à Colmar. Deux élèves de la classe étaient, par ailleurs, venues me saluer au salon du livre de Colmar en novembre dernier. La réunion, organisée par et au CDI par Madame Toussaint,  prof documentaliste aussi sympa que dynamique, s'est déroulée dans une ambiance agréable et détendue. Les  filles - le seul garçon de la classe était malheureusement absent - ont posé des questions autour de la chaîne du livre, du métier d'auteur et de mon travail. Nous avons terminé la rencontre avec un petit goûter." Sylvie de Mathuisieulx

Jeunes en librairie - revue de presse - Journal de la Haute-Marne (jhm)

Jeunes en librairie - revue de presse - Journal de la Haute-Marne (jhm)

Bernard Friot au lycée Bouchardon de Chaumont

L'auteur Bernard Friot a rencontré deux classes du lycée Bouchardon à Chaumont. Retrouvez les temps forts de son intervention à travers cet article du Journal de la Haute-Marne.
 

Jeunes en librairie - revue de presse - article DNA

Jeunes en librairie - revue de presse - article DNA

Tom Aureille au CDI du lycée Leclerc de Saverne

Découvrez l'article des Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) sur la rencontre entre Tom Aureille, auteur du "Souffle du géant" et les élèves de 2nde de la classe de seconde du lycée Leclerc dans le cadre de l'opération Jeunes en librairie.

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 2

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège - Episode 2

Avec Johan Heliot et les 3e du collège Prévert (Bar-le-Duc)

L’opération « Jeunes en librairie Grand Est » bat son plein depuis son lancement en automne 2021.

Le 24 février dernier, une classe de 3e du collège Prévert à Bar-le-Duc a reçu l’auteur bisontin Johan Heliot, connu pour ses nombreux ouvrages de littérature de l’imaginaire et rompu à l’exercice d’animation en milieu scolaire. Durant une heure, l’artiste s’est livré sur son parcours personnel, pour ensuite présenter son univers artistique, offrant un éclairage pertinent sur la science-fiction, la fantasy et le fantastique. « Les élèves avaient préparé tout un tas de questions sur le métier d’auteur, de manière générale ou personnel », raconte Johan Heliot, ravi de la rencontre.

Sous des regards curieux, il a exposé quelques-uns de ses livres, des exemples de manuscrits annotés par les éditeurs, mais aussi des esquisses des illustrations de couvertures de livres pour présenter le travail collaboratif entre l’illustrateur et l’auteur. « Deux jeunes filles de la classe sont de grandes lectrices. Elles ont même commencé à écrire. L’une d’elle avait déjà lu mon dernier livre, sorti une semaine auparavant. Je lui ai dédicacé. Je crois bien que c’est la dédicace la plus rapide après la sortie d’un livre », s’étonne Johan Heliot.

Pour Myriam Alakouche, professeure documentaliste, la rencontre a permis aux élèves de comprendre le fonctionnement de la chaîne du livre. D’autant que certains d’entre eux sont actifs au sein des deux clubs littéraires, l’un spécialisé en bande dessinée et l’autre au nom évocateur de « Club Imaginales », en écho avec le festival Les Imaginales d’Epinal.  Pour préparer la rencontre, les élèves ont eu à choisir eux-mêmes un livre de Johan Heliot. « Certains le connaissaient déjà car ils avaient déjà travaillé sur le festival », souligne la professeure.

Une opération réussie au vu des élans que cette rencontre a provoqué. En effet, deux élèves se sont inscrits à l’un des deux clubs littéraires afin de revoir l’auteur au festival Les Imaginales et une classe de 5e souhaite accueillir Johan Heliot à leur tour.

Jeunes en librairie -  Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège

Jeunes en librairie - Volet complémentaire de rencontres d'auteurs en collège

Avec Florence Jenner-Metz et les 5e SEGPA du collège Ans-Harp (Strasbourg)

Au collège Hans-Arp de Strasbourg, l’opération « Jeunes en librairie » a créé une vraie émulsion créative au sein de la casse de 5e SEGPA composée de 16 élèves. La libraire de La Bouquinette, située à Strasbourg, a lancé un défi aux collégiens lors de sa visite en novembre dernier : rédiger des critiques littéraires. Pour faire le lien avec le Moyen-âge, au programme cette année, les élèves ont choisi de travailler sur le livre jeunesse « Les compagnons de la cigogne », de Sophie Humann, dont l’histoire se déroule exclusivement à Strasbourg. À sa lecture, les élèves devaient aussi relever les noms des rues. Une tâche leur inspirant d'en savoir un peu plus sur l’histoire de leur ville et de ses rues.

Sans attendre, une visite urbaine est programmée le même jour que la sortie à la librairie La Bouquinette, prévue courant avril. L’occasion aussi pour eux d’utiliser leurs chèques lire. « L’opération Jeunes en librairie leur a permis de se relancer, de créer une nouvelle énergie. Ce type de projet fonctionne très bien ici. Les élèves avaient déjà rencontré des illustrateurs. C’est une classe qui lit beaucoup. Ils sont assez friands de lectures », renseigne Laetitia Delaunoy, professeure documentaliste au collège.

L’autrice Florence Jenner Metz est partie à la rencontre des élèves le 3 mars 2022. « Nous cherchions un auteur qui avait déjà écrit sur le Moyen-âge. C’est la librairie qui nous a soumis l’idée d’inviter cette autrice », précise Laetitia Delaunoy. Une intervention riche et foisonnante durant laquelle l’autrice a répondu aux nombreuses questions pratiques des élèves sur le métier d’auteur. Florence Jenner Metz a également expliqué le rôle de l’éditeur, avec des exemples de corrections à l’appui. « On n’a pas vu le temps passé ! s’exclame-t-elle. Ils étaient très intéressés. J’aime bien les faire réfléchir, relier mes activités aux leurs ». Sur les quatorze élèves présents, deux écrivent régulièrement et deux autres ont demandé à lire le dernier livre de l’auteure à l’issue de la rencontre. Pari réussi !
 

>> Plus d'informations sur l'activité du collège Ans-Harp sur leur page Facebook dédiée.

Jeunes en librairie

Jeunes en librairie

Sensibiliser les jeunes à l’univers du livre et de la librairie

Initié par les ministères de la Culture et de l’Education nationale dans le cadre du plan de relance, Jeunes en librairie est un dispositif d’EAC mettant à contributions professeurs et libraires indépendants. En Grand Est, il est relayé par la DRAC, les rectorats des académies de Strasbourg, Metz-Nancy et Reims, la Région Grand Est et les Libraires de l'Est (LILE), en lien avec Interbibly et la CIL.

Durant l'année scolaire 2021-2022, 70 libraires du Grand Est vont recevoir collégiens et lycéens du Grand Est, issus de toutes filières. Au ceur de ce projet, donner l'envie de découvrir le plaisir de la lecture et l’univers de la librairie. Ainsi, chaque jeune va recevoir un bon d'achat à utiliser en librairie indépendante.
Des rencontres et des échanges avec des professionnels vont être organisés afin de sensibiliser les étudiants à l’univers et aux métiers du livre, à la diversité éditoriale, au rôle des libraires indépendants, ou tout simplement au plaisir de lire. L'objectif est de leur permettre de renforcer leur esprit critique, leur autonomie et peut-être, qui sait, se découvrir des vocations.

Au total, ce projet concerne 2500 élèves issus d’une centaine d’établissements scolaires dans tout le Grand Est.

La sixième édition des « Nuits de la lecture », coordonnée par le Centre National du Livre, du 20 au 23 janvier 2022, sera l'occasion de mettre en exergue les projets organisés en Grand Est dans le cadre de Jeunes en librairie.

A télécharger :
>> Dossier de presse
>> Communiqué de presse


A voir :
>> Vidéo d'annonce

Recevez notre newsletter

Contact ? Appelez-nous : 03 26 65 02 08